Louise Hon, 4 ans, décoratrice d’intérieur à Angoulême. Collectionne les papillons. Ceux que l’on fourre dans les cheveux (bouclés de préférence) qui s’étirent sous les cils (très courbés), se glissent sous les paupières (ouvertes puis fermées) , font des tâches sur le bout rond des doigts (-je en rire ou en pleurer?), abîment les bottines et finissent épinglés dans le blanc strié d’une feuille de papier.

Advertisements