Yves Vertdegris. Collectionne les flocons de neige. Un à un. Selon leur goût, leur odeur, le bruit qu’ils font (crrrr…; kiiiiii…; pocpocpoc…;pfffffff…). En se posant sur un front. En s’écrasant sur le dos d’une main. En frôlant une joue, une lèvre. Aux commissures. Laissant un sillon glacé dans le carmin de la chair. Dans un baiser éperdu. Perdu. Glissant sur le givre cruel qui décille nos paupières.

Publicités