Depuis que Petit-Pilote-de-Balançoire a 3 ans, nous nous essayons en famille aux jeux de société. Nous avons découvert cet univers festif, ludique, virevoletant grâce à la ludothèque-caverne-d’Ali-Baba. Un des jeux du moment est le jeu de hasard « croque carottes ».

              Chaque joueur doit essayer de conduire un membre de sa famille de léporidés au sommet de l’olympe « cuniculus » où se trouve l’ENORMISSIME déesse carotte que tous les lapins du monde entier vénèrent ! Le destin de nos lapinous est soumis aux cartes de l’oracle : pourra-t-on avancer d’1, 2 ou 3 petits pas ? Seules les cartes ont la réponse ! Et parfois les cartes en décident autrement et parsèment le chemin de nos lagomorphes d’obstacles béants : en effet si vous tirez la terrifiante carte « carotte » vous devez tourner la tête de la déesse de l’olympe et alors un trou s’ouvre sous vos pattes !  Si vous y tombez, il faudra envoyer un autre lapereau à la course à la carotte.

           Et bien chez nous, ce jeu est devenu l’occasion de précieux moments de rire, d’angoisse, de déceptions et de joie intense ! C’est vraiment l’occasion d’embarquer toute la famille, les grands et les petits. Le jeu de société remplit alors vraiment son rôle : lier, unir, rassembler !

Un chouette jeu donc :

1) on apprend à se repérer dans l’espace avec un parcours que l’on suit pas à pas

2) on compte ensemble jusqu’à trois

3) on tremble face au hasard

4) on apprends à gérer ses émotions (notamment la déception quand un de nos lapins tombe dans un trou, ou que Maman-Bulle-de-Savon ou Papa-Poil-de-Pinceau arrive avant Petit-Pilote-de-Balançoire !)

5) et surtout on prend le temps d’être ensemble !

Advertisements