Ce Week-End, nous avons visité le Centre Pompidou Mobile à Libourne ! Quelle chouette initiative que d’amener des œuvres d’art contemporain au cœur de territoires qui n’en sont pas forcément familiers ! Après l’avoir visité de manière ludique et particulièrement interactive avec mes grands Pilotes-de-scooter, j’ai décidé d’y inviter mon petit Pilote-de-balançoire et son papa Poil-de-Pinceau. Et ce fut un vrai moment de bonheur. Les œuvres exposées, de Kandinsky à Buren, ont été regroupées autour de la thématique très géométrique des cercles et des carrés, une thématique qui a beaucoup plus à mon Petit-Pilote-de-Balançoire qui commence à dessiner ces formes lui-même. Il a tout particulièrement aimé « Tin squares » de Carl Andrè qui est une sculpture très particulière puisqu’on peut marcher dessus ! Entre la cabane éclatée de Buren, la roue de bicyclette de Duchamp et les néons de Dan Flavin, notre Petit-Pilote a fait une immersion réussie dans cet univers que nous essayons de lui faire découvrir depuis qu’il est en âge de pouvoir arpenter un musée, que ce soit à 4 pattes, en porte-bébé ou en courant (sans rien faire tomber, bien sur !)

 

Et pour fêter notre petite promenade culturelle, il a trouvé sur son siège auto en rentrant dans la voiture, le « grand livre d’activités du centre Pompidou ». Grâce au feutre effaçable nous avons tous les 3 dessiné des paupières et de longs cheveux au portrait esquissé par Modigliani, cherché les 5 erreurs dans l’atelier de Brancusi, joué au mémo des objets du design, ou encore reconstitué un tableau de Picabia grâce à des autocollants repositionnables.

J’aime cette idée que chacun de nous, chaque enfant en particulier peut jouer avec l’art, l’expérimenter, l’expliquer, l’interpréter, s’en inspirer.

Advertisements