Mia et le Migou est un long métrage d’animation de Jacques Rémy Girerd qui met en scène une petite fille pétillante d’une dizaine d’années qui décide de partir à la recherche de son père, ouvrier sur un chantier, suite à un cauchemar qui lui laisse présager le pire pour cet être chéri. Nous suivons donc cette petite fille à travers de magnifiques paysages jusqu’à la forêt où vivent les Migous, d’étranges créatures qui ont pour mission de protéger un arbre très mystérieux aux pouvoirs incroyables.

Ce que j’ai aimé dans ce film :

– la longue chevelure noire de Mia qui en cours de route subit quelques métamorphoses (symboliques ? passage de l’univers du connu à l’inconnu ? de l’enfance à une forme de maturité ?)

– les gris-gris qui accompagnent Mia au début de son parcours et dont elle apprend à se passer

– les expressions des Migous et la voix si particulière de Dany Boon qui les anime

– la réécriture du mythe de l’arbre de vie, qui alterne apocalyspe et bonheur originel

– l’opposition si forte entre un univers archaïque, primordial, animé de forces primitives représenté par Mia et les créatures qu’elles rencontrent, et l’univers moderne de l’industrialisation à outrance que représente le personnage excessif du promoteur immobilier

– et ce que nous avons A-DO-RE c’est regarder en famille le documentaire qui accompagne le film et qui explique comment travaillent Jacques Rémy Girerd et son équipe. Découvrir ensemble tout le processus de création, du dessin au bruitage (passionnant !), de la mise en couleur à la mise en musique, prononcer le nom de chaque métier présenté et répondre – avec nos pauvres connaissances dans le domaine – aux questions de notre Petit-Pilote-de-Balançoire, tout cela a participé à rendre cette soirée cinéma particulièrement enrichissante !

Et quelle belle surprise nous attendait hier soir quand notre petit lutin lors de notre séance de cinéma consacrée à La Princesse et la grenouille (Ron Clements et Jonh Musker chez Disney) nous a demandé à la fin du film : « est-ce qu’on peut voir comment ils ont fait ce dessin animé ? » Et son papa de chercher sur le net, le sourire aux lèvres, des vidéos du making of ! 4 ans quel bel âge ! J’espère que nous arriverons à maintenir ces soirées « cinéma-dans-le-canapé » avec l’arrivée de notre Petit-Pilote-de-Berceau et que nous savourerons avec autant de plaisir ces moments de partage !

 

Publicités