Cela devait être un jeudi après-midi de 2009, lors de l’un de nos RDV hebdomadaires avec ma petite soeur alors que j’étais en congé parental, nous nous promenions dans ce quartier de Bordeaux tant aimé, celui qui cache de nombreuses cavernes d’Ali Baba, et là en rentrant dans une petite boutique consacrée à l’univers de la petite enfance et des futures mamans, j’ai découvert ce bijou étrange et poétique : le bola.

Une grosse perle en argent qui renferme en son coeur un petit grelot qui tintinnabule au rythme du corps de la maman et accompagne l’enfant dès la 20e semaine de grossesse de sa petite musique discrète. Ce bijou viendrait d’Indonésie et d’Amérique du Sud et accompagnerait le bébé non seulement dans sa vie utérine mais aussi après si sa maman décide de le suspendre à un mobile, de le coudre dans son doudou ou tout simplement de continuer de le porter tout en s’occupant de son bébé. La mélodie de ce petit objet apaiserait le bébé qui reconnaîtrait le bruit de clochette qui le berça pendant des mois.

Et bien je vérifierai tout cela très bientôt, car c’est l’objet qui a accompagné ma grossesse depuis le 5e mois, grâce encore une fois à mon Namoureux qui exauce tous mes voeux ! J’aime cette sphère argentée, toute simple, suspendue  à son cordon, sautoir de quelques mois qui accompagne mes mouvements -de plus en plus lents !- et interroge mon entourage qui se demande souvent où se cache la fée clochette qui semble suivre le moindre de mes pas !

De la poésie avant toute chose, voilà ce que ma grossesse me rappelle sans cesse !

 

 

 

 

Advertisements