Pendant les vacances, la première semaine, mon petit bonhomme semblait tracassé, tristounet, sans arriver à dire ce qu’il ressentait, lui qui pourtant parle facilement. Réveillé en plein milieu de la nuit, en pleurs, des cauchemars à répétition, des questionnements intrigants sur la mort, sur le temps, sur Dieu… Une demande excessive de câlins et de présence parentale… On a bien entendu pensé à  un mal être lié à l’arrivée imminente de son petit frère mais l’important était d’arriver à communiquer autour de ses questionnements qui semblaient lui avoir ôté son sourire.

Alors en fouinant sur Pinterest, récemment découvert grâce à ma petite soeur, j’ai trouvé une belle idée d’un papa créatif qui a inventé un « Bonhomme à émotions » : un visage dont on manipule l’expression en jouant avec l’inclinaison de ses yeux, de ses sourcils, de son nez, de sa bouche et de ses joues roses qui cachent des larmes à leur verso. J’ai imprimé le joli dessin de Mr Printable, je l’ai collé sur du carton, découpé chaque élément et mon Petit-Pilote-de-Balançoire a assemblé à son réveil de la sieste les différents éléments du visage rond du Bonhomme émotions. Puis au fil de la journée et de la semaine, il a joué avec les expressions du visage devenu son double, son miroir de papier l’espace d’un instant. Et si cela me faisait vraiment de la peine que la tristesse reste aussi longtemps sur le visage du Bonhomme émotions, cela nous a permis de nous interroger de manière bienveillante mutuellement.

Et puis peu à peu le bonhomme émotions a retrouvé le sourire, même si parfois il est jaloux, en colère ou encore mécontent !

Publicités