Sur les conseils de ma bibliothécaire préférée (quel plaisir de la retrouver !) j’ai emprunté mercredi l’irrésistible album Encore un frère ! de Matthew Cordell. Et depuis, nous ne cessons de le lire ! Mon Grand-Pilote-de-Balançoire a été absolument conquis par ce livre. C’est l’histoire de Daniel, un jeune mouton de 4 ans qui a ses parents admiratifs et bienveillants pour lui tout seul jusqu’au jour où… arrive un petit frère, Prosper. Les ennuis commencent alors car ce petit frère lui vole la vedette et monopolise l’attention de ses parents. Mais ce n’est que le début, car après Prosper, naissent Barnabé, Marco, Maxence, etc., etc. Pauvre Daniel, ses frères le suivent partout, font tout comme lui ! C’est l’EN-FER !!! Ou peut-être pas… car le jour où ses petits frères décident de faire leur propres choix, d’inventer leurs propres jeux, Daniel se retrouve un peu seul. Mais… Je vous laisse découvrir la jolie chute de cet album, drôle, simple, essentiel !

Même si nous n’avons pas abordé le sujet ouvertement avec mon Grand-Pilote-de-Balançoire, je sais que ce sont les premières pages qui le captivent, cette histoire de parents qui s’occupent tout d’un coup plus de votre bébé de frère plutôt que de vous, pourtant si fort, si grand. Je vois bien qu’il s’y retrouve et qu’il aime jouer ce rôle de Daniel qui chante, qui court, qui se met en colère, fonce sur son vélo, rêve de liberté mais apprécie quand même beaucoup d’être l’aîné. Cet album m’a permis de repenser ma petite fratrie en construction et d’inventer les moyens d’en prendre soin, car je pense que les parents ont aussi leur rôle à jouer dans l’édification de cette petite cabane où chacun peu à peu trouve sa place. Mais il faut du temps. Alors laissons leur le temps.

Ce qui est vraiment chouette ici c’est de dédramatiser tout en douceur et avec beaucoup d’humour les sentiments contradictoires qui peuvent assaillir l’aîné d’une fratrie à l’arrivée de ses petits frères ou soeurs. L’album met à la fois en scène le rôle d’exemplarité que l’aîné a inévitablement mais aussi l’attachement qui se met en place peu à peu, sans jamais tomber dans le pathos.

Voilà donc un album plébiscité par mon aîné ! Son rire à chaque lecture témoigne du plaisir qu’il prend à suivre Daniel au sein de sa fratrie !

En bref :

Encore un frère ! Matthew Cordell, Didier Jeunesse.

Advertisements