J’aime les visages des enfants que dessine Ilya Green.

Ils ont des bouilles toute rondes, des pommettes roses, des regards malicieux, de petits nez en trompette.

J’aime l’univers onirique qui accompagne ces enfants, j’aime tout particulièrement le défilé des petits angelots de Voilà, voilà.

Des déguisements colorés de princes, de fées, de lutins et d’incroyables animaux pour animer ce carnaval au milieu des arbres rouges, des étoiles multicolores, des flocons de neige.

En quelques pages c’est le jardin enchanté de l’enfance qui nous apparaît, doux, dynamique, poétique, onirique.

Très peu de texte pour accompagner le tout petit dans la découverte de ce bel album entre carnaval des animaux et galerie de portraits-pour-trait d’enfant-lutins !

En Bref :

Voilà, voilà, Ilya Green, Didier Jeunesse, août 2014.

Bonus :

Un petit toc-toc à la porte de la maison d’édition pour admirer quelques pages du livre !

Advertisements