Je me suis offert un album. Oui, je sais, ce n’est pas raisonnable, je viens d’être très gâtée par Carole, Noël c’était la semaine dernière, et pourtant dimanche, lors d’une escapade culturelle avec mes zenfantins, j »ai découvert une librairie très élégante, au parti pris surprenant, j’ai rencontré un libraire, un vrai, de ceux qui donnent de vrais conseils et rêvent devant les livres, et je me suis laissée tenter par le très bel album Diego et Frida au pays des squelettes.

On l’a déballé ce soir avec mon Grand-Pilote-de-Balançoire (oui parce qu’en plus j’ai demandé un papier cadeau, on ne se refuse rien !) et j’ai adoré le lui lire parce qu’il a posé plein de questions. Sur Frida, sur Diego, sur les squelettes, sur les limites entre le réel et l’imaginaire, limite qu’explore magnifiquement ce livre. En effet les personnages de Frida et Diego ne sont pas les 2 artistes que nous connaissons dans ce livre, ce sont des enfants, d’étranges enfants qui ont pourtant bien le visage des artistes en question. Il n’est jamais question de peinture dans cet album, mais vraiment d’une aventure étrange et souterraine que vont vivre ces 2 zamoureux le jour de la fête des morts qui au Mexique est vraiment, vraiment extraordinaire. On dispose des plats sur les tombes, on suce des bonbons en forme de crâne, on chante, on s’habille de couleurs flamboyantes, le deuil et la mort y prennent une toute autre dimension.

Et si l’album nous invite à une déambulation surréaliste dans les méandres de la terre, et si on a envie de se perdre à travers les couleurs chatoyantes  et l’univers foisonnant de l’auteur,  il nous questionne aussi  sur ce qu’est la mort pour nous, sur ce qu’elle représente, sur la part de tradition, de culture, de rituels, de discours qui lui donnent du sens – ou pas- un sens qui change d’ailleurs notre vision de la vie.  Dans cet album, on ne parle pas de la mort de quelqu’un en particulier mais bien du concept, de l’idée de mort, tout en nous invitant à la penser dans une robe de fête et un manteau de joie.

En bref :

Frida et Diego au pays des squelettes, Fabian Negrin, Seuil Jeunesse, 2011.

Advertisements