« Tu es libre de croire en ce que tu veux.

Ton ami aussi est libre de croire en ce qu’il veut,

ou de ne croire en rien. »

Le Monde t’appartient est un album vraiment particulier. Un graphisme épuré qui explore les symboles de l’enfance pour dire la liberté individuelle. La liberté d’aimer, de ne plus aimer. La liberté de tenter, de réussir, d’échouer. La liberté d’être heureux, d’être malheureux. Une liberté qui exige de nous d’être ambitieux. Mais surtout d’être humain. Profondément humain :

« Le monde t’appartient. Et tu appartiens au monde. » 

Un livre qui invite à décrypter les images, à penser les contraires, à entrer en philosophie par le biais de la poésie. Un livre qui nécessite vraiment un accompagnement, mon Grand-Pilote-de-Balançoire a eu beaucoup de mal à comprendre de quoi il s’agissait, car ici on ne parle que de concepts. Les images sont là pour les illustrer mais elles sont tellement sobres qu’elles demandent à être explicitées. Du coup, c’est un véritable dialogue qui commence. Un dialogue qui mérite d’être sans cesse alimenté !

Un très bel album qu’il me tarde de partager avec mes grands élèves lors de notre prochain petit déjeuner philosophique !

En bref :

Titre : Le monde t’appartient, Riccardo Bozzi et Olimpia Zagnoli

Genre : Album philosophique

Âge : humain

Thèmes : liberté ;

Date de publication : 2014

Editeur : Grasset Jeunesse

Prix : 12.50 €

Imprimé : en Chine

Publicités