« Avec ton doigt magique, tes pieds, ton visage… petite à petit,tu vas faire apparaître des tableaux. Chacun d’eux raconte une histoire… »

Cher toi-qui-aimes-les-livres-pour-enfants,

comment te dire à quel point L’art du bout des doigts d’Annick de Giry publié aux éditions Seuil, est une invitation très concrète à pousser les portes de l’art, dès le plus jeune âge et au-delà !

Comme tu le sais sans doute, j’ai beaucoup d’estime pour les éditeurs et les auteurs qui se sont donnés pour mission de rendre accessible l’art aux enfants, même tout-petits, c’est une manière de les initier à regarder le monde avec un regard toujours curieux et à considérer l’œuvre d’art comme une évidence, comme inhérente à notre humanité – et donc peut-être à vouloir la protéger coûte que coûte si celle-ci venait à être mise en danger…

Ces livres sont aussi pour moi l’occasion de redécouvrir des tableaux avec un œil neuf et attentif et surtout d’inviter mes enfants à me suivre dans le mystère intrigant de la création artistique. Et cet album là fait encore plus que séduire notre regard : c’est tout notre corps qu’il projette dans le tableau. Ainsi 5 œuvres célèbres vont être littéralement explorées par le lecteur.

Au départ il n’y a rien. Puis le lecteur gonfle ses joues et souffle sur la page comme le lui indique l’auteur. Il tourne la page et apparaît dans le coin gauche un couple enlacé : le dieu du vent Zéphyr et sa femme Chloris.

Puis l’auteur nous demande de suivre une ligne courbe avec notre doigt. Nous tournons la page : c’est Vénus en personne qui vient de naître des flots.

En suivant les pointillés sur la page de droite, nous dessinons un ovale à la pulpe du doigt. Et c’est sa coquille qui apparaît.

En esquissant un mouvement de danse sur la point des pieds nous provoquons l’apparition d’une déesse !

En tapotant sur la page c’est une pluie de fleurs qui vient envahir le tableau.

Ainsi page après page, le fameux tableau de Botticelli La Naissance de Vénus a été reconstitué. L’enfant a pu découvrir l’histoire du tableau étape par étape, fixer du regard chaque élément clé de l’œuvre pour enfin pouvoir l’envisager dans sa totalité. Et ce beau travail d’analyse d’image s’est fait de manière sensorielle puisque tout le corps y a participé, comme si nous étions littéralement rentrés dans l’œuvre ! Quelle ingéniosité, n’est-ce pas ?

Un petit extrait par ici si tu veux en savoir plus, cher toi-qui-aimes-les-livres-pour-enfants.

Le lecteur pourra ainsi découvrir Le Tricheur à l’as de carreau de Georges de La Tour, Nature morte à l’échiquier de Lubon Baugin, La Fête de Saint-Nicolas de Jan Steen et Helvoetsluys : le Ville d’Utrecht prenant la mer de Turner.

Et pourquoi ne pas prolonger le jeu en invitant l’enfant à raconter en le décomposant un tableau qu’il aime particulièrement ?

C’est un livre que nous proposons à nos élèves de 6e et de CM1-CM2 à l’occasion du Rallye Lecture 2016-2017. Et il a tout de suite séduit mes jeunes lecteurs par son interactivité !

Tu l’auras compris, cher toi-qui-aimes-les-livres-pour-enfants, cet album là n’est pas comme les autres !

Ada, la collectionneuse d’ex-voto.

Le coin des petits curieux :

cela me rappelle la démarche de Môm’Art et son superbe sac Muséojeux

Advertisements