Cher-toi-qui-viens-par-là,

as-tu déjà joué au poème cut-up ? C’est un de mes ateliers d’écriture préféré avec mes petits élèves. Pour celà suis simplement les conseils de Tristan Tzara :

« Pour faire un poème dadaïste
Prenez un journal
Prenez des ciseaux
Choisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.
Découpez l’article.
Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-les dans un sac.
Agitez doucement.
Sortez ensuite chaque coupure l’une après l’autre dans l’ordre où elles ont quitté le sac.
Copiez consciencieusement.
Le poème vous ressemblera.
Et vous voici un écrivain infiniment original et d’une sensibilité charmante, encore qu’incomprise du vulgaire. »

Si tu le souhaites, cher-toi-qui-viens-par-là, tu peux partager en commentaire une de tes créations dadaïstes.

Je te laisse quant à moi en présence d’un de ces petits textes que j’aimais tant bricoler-expérimenter-triturer-infuser jadis…

poème dada

©collectionsdepapillons

 

Publicités