Cher-toi-qui-aimes-les-livres-pour-enfants,

aujourd’hui je voudrais te parler d’un album particulièrement sympathique. Il s’agit du Jour de l’âge de raison de Didier Lévy, illustré par Thomas Baas, publié aux éditions Sarbacane.

Le compte à rebours qui se déclenche dans la tête de notre petit héros qui aura 7 ans dans 7 jours n’est pas sans nous évoquer de vieux souvenirs ! Ah la fameuse semaine qui précède notre anniversaire… que de joies, que d’excitation ! Mais quand cet anniversaire est en plus celui des 7 ans, alors l’esprit se met à gamberger à toute allure ! Car 7 ans c’est – paraît-il- l’âge de raison ! Cela voudrait-il dire qu’une métamorphose va s’opérer à laquelle on se serait pas vraiment préparé ? L’enfant va-t-il devenir papillon, grand chef indien, sosie des adultes de la famille ? En tout cas, voilà bien des questions !

Le monologue intérieur qui se construit de page en page nous permet d’explorer l’intériorité d’un enfant, et le questionnement sonne ici très juste. Au fil des jours, les questions s’affinent, et la réflexion sur le temps qui passe, sur son épaisseur, sur ce qu’il nous est permis de projeter, devient de plus en plus riche. Et c’est à une véritable construction de soi que le lecteur assiste au fil des pages.

Les illustrations épurées, basées sur un contraste ingénieux entre les couleurs orange et bleue, délicatement dispersées dans la page, et le noir et blanc qui domine attirant l’œil de l’enfant sur certaines parties du dessin, invite à une lecture de l’image précise et symbolique, particulièrement subtile.

Et puis j’adore la note finale sur laquelle s’achève l’album, une bouffée d’optimisme qui nous entraîne dans son élan.

Cher toi-qui-aimes-les-livres-pour-enfants, cet album est un coup de cœur absolu !

Ada-la-collectionneuse-de-coiffes-d’indien.

Publicités