Cher.e toi qui aimes les livres pour enfants,

voilà une petite pépite !

Tu sais à quel point j’aime :

  • l’art
  • les musées
  • les mises en abîme
  • les passages secrets
  • la transgression des limites entre réel et merveilleux
  • la transmission de génération en génération
  • la BD

Et bien Les Tableaux de l’ombre de Jean Dytar, publiés par Delcourt et Louvre éditions, associe tous ces éléments dans un merveilleux hommage à ce grand musée qu’est le Louvre.

On y suit au départ un petit garçon nommé Jean (tiens, ça ne vous dit rien ? ) qui se perd dans le plus célèbre musée d’Europe à l’occasion d’une sortie scolaire avec sa classe. Il se retrouve dans la salle où sont exposés les tableaux d’Anthonie Palamedes qui composent l’Allégorie des cinq sens.

Ces 5 petites huiles sur bois qui mesurent 35,5 cm X 26,5 cm vont lui être d’un grand secours, il y puise le courage et la patience d’attendre qu’on le retrouve. Surpris qu’on leur accorde un peu d’importance, les personnages de l’Allégorie de Palamedes vont alors commencer à discuter. Le lecteur va alors suivre non pas les aventures du petit Jean mais celles de Tobias, Hilda, Caspar, Nils et Saskia. Car oui, les personnages des tableaux sont vivants ! (J’adore les histoires de tableaux qui prennent vie !!! ) et ils rêvent de rejoindre la cour des grands, la cour des chefs- d’oeuvre : fréquenter La Joconde, La Liberté guidant le peuple, La Dentellière ou L’Astronome de Vermeer par exemple. Mais lorsqu’ils s’invitent à une soirée organisée par les « grands », ils se font exclure. Un sentiment de révolte souffle alors chez les tableaux de l’ombre. Une révolution est prête à exploser, mais…

Je vous laisse découvrir la suite de ce récit joyeux, malicieux, intelligent qui nous interroge sur l’essence même d’une oeuvre d’art. Qu’est-ce qui distingue une oeuvre d’un chef d’oeuvre ? Voilà une excellente question à laquelle l’auteur apporte son regard particulier.

Je ne saurai assez remercier Jean Dytar de s’être perdu au Louvre quand il était enfant car grâce à lui maintenant je meurs d’envie d’aller à la rencontre de Tobias, Hilda, Caspar, Nils et Saskia pour les faire découvrir à mes Petits-Pilotes ! Pari réussi !

Cher.e toi qui aimes les livres pour enfants, n’hésite pas à filer dans ta médiathèque pour emprunter cette BD enthousiasmante !

Ada, la collectionneuse de tableaux vivants.