Cher.e toi qui aimes les livres pour enfants,

le 20 novembre, nous avons fêté le 31e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant adoptée en 1989 par 195 pays. Pour fêter ce progrès nécessaire et essentiel du XXe siècle, rien de mieux qu’une lecture à haute voix ! C’est ce que nous nous sommes offerts avec mes cher.e.s élèves de 6e vendredi dernier ! La tête posée sur les bras, au chaud de notre salle de classe, volets baissés, c’est le moment d’ouvrir les oreilles et d’écarquiller grands les yeux (parce que ce matin je teste aussi le nouveau visualiseur de la salle pour que tout le monde profite des illustrations vives et colorée de Pef).

Ce matin, on lit Korczak pour que vivent les enfants publié par la fabuleuse maison d’édition Rue du monde.

Cet album de la collection « Grands portraits » nous livre la biographie d’un homme extraordinaire passionné d’éducation : Janusz Korczak. Au début du XXe siècle, cet homme hors du commun va créer avec sa collaboratrice Stefania Wilczynska, une petite république des enfants ouverte aux orphelins de Varsovie : « La Maison de l’Orphelin ». Il y consacre toute sa vie, inventant sans cesse de nouvelles solutions éducatives pour apprendre à ces jeunes au passé douloureux à devenir résilients, autonomes et indépendants. Hélas, le contexte politique qui caractérise l’époque à laquelle Janusz a vécu va conduire à la fin tragique des habitants de La Maison des Orphelins. Si le docteur Korczak survit à la première guerre mondiale, c’est entouré de tous « ses » enfants qu’il connaîtra une fin tragique, emporté par un wagon à bestiaux vers Treblinka, le camp de la mort.

Une fois le livre refermé, mes élèves ne peuvent que rester silencieux. Que dire face à l’atrocité, à l’injustice réglementée, à la mort organisée ? Rien. Leur silence est la seule réponse possible. Mais j’ose espérer que désormais le nom de Janusz Korczak ne leur sera plus inconnu. Et qu’ils en parleront. Peut-être pas tout de suite, mais un jour où ils auront à expliquer que les droits de l’enfant n’ont pu être reconnus que de haute lutte grâce à l’engagement de ces personnes lumineuses qui savent se hisser à hauteur d’enfant.

Cher.e toi qui aimes les livres pour enfants, n’hésite pas à aller l’emprunter dans ta médiathèque préférée ou à filer le commander à ta librairie indépendante de coeur,

Ada, la collectionneuse de citations du docteur Korczak.

Publicité