Le jeu pour moi est au cœur des apprentissages, au cœur de ce qui donne le goût de vivre et d’apprendre. J’essaye de plus en plus de placer défi, challenge, jeu de lecture et d’écriture au cœur de ma manière d’enseigner .  Alors quand je tombe sur une pépite comme Les Cocottes à histoires d’Agnès de Lestrade et Christine Roussey, je m’empresse de le tester avec mes petits élèves, mes copines et mes enfants !

 

L’auteur et l’illustratrice réinventent la cocotte en papier pour la transformer en génératrice d’histoires, de jeux d’écriture, de jeux de langage.

Dans ce livre, qui se présente sous forme de classeur, on trouvera une pochette avec 9 très jolies cocottes à plier, une cocotte en feutrine qui fait poëëët et des fiches qui expliquent les consignes d’écriture, avec au dos à chaque fois un exemple de ce que la consigne peut donner sous la plume d’un écrivain.

Il s’agit de jeux d’écriture traditionnels mais qui trouvent une nouvelle jeunesse sous ce format particulier de la cocotte en papier, souvenir de cour de récré, si chouettes à manipuler, et à questionner, renouvelant notre goût si humain pour les énigmes !

Avec cet OLNI, on pourra donc se lancer dans un récit à partir d’une phrase qui déclenche l’imagination, raconter une drôle d’historiette en y cachant un mot secret à faire deviner, se demander si j’étais une fée ce que je ferais, jouer les linguistes en inventant les définitions de mots « Bizaroïdophormes », etc, etc. On peut jouer seul ou à plusieurs (et c’est là que ce joli livre va devenir outil pédagogique pour moi, hihihihi !)

L’auteur a même prévu des cocottes vierges pour inventer soi-même ses propres consignes et des pages blanches à la fin du classeur pour y noter ses plus belles trouvailles.

Que l’écriture reste un jeu d’enfant, voilà le message qui me semble véhiculé par ce bel objet. Et depuis sa découverte je fabrique à gogos des cocottes en papier (seul pliage que je maîtrise après plusieurs entraînements acharnés  à divers origamis !) .

Notre petit jeu avec mon Grand-Pilote-de-Balançoire pendant les vacances d’été a été à chaque fin de journée de notre périple dans les Asturies de créer une cocotte en papier sur laquelle on posait des questions sur la journée écoulée pour en garder la « substantifique moelle » et faire jouer Papa-poil-de-pinceau sur le chemin du retour. Nous avons ainsi vérifié qu’il avait bien gardé tous nos beaux souvenirs en mémoire, tout en animant le trajet du retour qui du coup nous a semblé moins difficile ! Une sorte de carnet de voyage revisité. L’occasion de plier, de coller de jolies gommettes, et d’entrer dans l’écriture avec mon petit bonhomme. Que de bons souvenirs !

Demain je teste les cocottes avec mes petits élèves en soutien de Français, je vous en dirai des nouvelles !

En bref :

Titre : Les Cocottes à histoires d’Agnès de Lestrade et Christine Roussey

Genre : Objet Littéraire Non Identifié – Livre jeux ?

Âge : humain

Thèmes : l’imaginaire ; l’écriture

Date de publication : 2012

Editeur : Milan

Prix : 15.50 €

Imprimé : en Chine.

BONUS :

Des cocottes j’en fabrique aussi pour les copines du Grand Arbre : c’est chez Chlop !

Publicités